RETOUR


Langues étrangères : les Français manquent de confiance

par Pierre Berthet le 13-01-2019

Langues étrangères : les Français manquent de confiance

Vie professionnelle - mardi 8 janvier 2019 16:09 - L'Hôtellerie- restauration

A l'occasion de ses 10 ans, Babbel s'est intéressé au ressenti des Français en matière de langues étrangères.




© Thinkstock



Parmi les abonnés français de l’application, les 3/4 disent utiliser l’application plusieurs fois par semaine, voire tous les jours. Une constance partagée avec les apprenants Italiens ou les Espagnols (72% et 74%). Pourtant, malgré leur sérieux, les Français sont ceux qui se jugent le plus sévèrement. Seuls 57% d’entre eux se sentent capables d’avoir une conversation simple en moins de 3 semaines. A titre indicatif, 71% des Espagnols et des Italiens se sentent prêts dans les mêmes délais. « De nombreux français se sentent ridicules lorsqu’ils parlent une langue étrangère et ont très souvent honte de leur accent. Ce problème se retrouve dès les premiers cours de langues à l’école qui malheureusement manque cruellement de pratique à l’oral. On se souvient tous de ce moment tant redouté : la présentation d’un exercice devant toute la classe où généralement les moqueries fusent. Pourtant les français ne devraient pas tant douter : notre langue nous pousse à pratiquer une large gamme de sons, et à comprendre une grammaire parfois très complexe, ce qui nous facilite le travail pour l’apprentissage des autres langues ! Et pour le “problème” de l’accent, les expatriés et voyageurs se rendent vite compte qu’il ne pose aucun souci, au contraire : le monde entier adore l’accent français, so charming !» explique Pauline Laggoun, Directrice de marque. Parmi tous les Français, les Bretons sont les premiers à estimer que le plus gros obstacle pour apprendre une langue est qu’ils ne sont juste pas doués en langue (38% contre 25% en moyenne dans le reste de la France). Pourtant, ce sont ceux qui se sentent les plus confiants à l’idée de tenir une conversation après 5h de cours (65% contre 57% des Français en général). Pour 4 Français sur 10, le manque de temps demeure le principal frein à l’apprentissage d’une nouvelle langue. Les hommes sont plus nombreux à citer la paresse comme frein à l’apprentissage d’une nouvelle langue (16% contre 10% des femmes). Ils sont également plus nombreux à avouer tout simplement manquer de motivation (33% des hommes contre 24% des femmes). Autre différence entre les hommes et les femmes, 1 sur 2 dit s’être lancé dans l’apprentissage d’une langue pour s’offrir de nouvelles opportunités professionnelles, contre seulement 1/3 des femmes.

Méthodologie : Data Babbel exclusive : Etude menée auprès de 25 000 personnes en 2018 en France, aux USA, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Brésil. 5 500 utilisateurs de Babbel français sondés.

#LanguesEtrangeres #Apprentissage