RETOUR


CHR. : Réforme de l'apprentissage ......

par webmaster le 17-05-2018

Réforme de l'apprentissage : le silence de la profession,

édito du journal du 17 mai 2018


mercredi 16 mai 2018 11:05 - L'hôtellerie - restauration


Le mois dernier, les régions ont été assez dures avec la réforme de l'apprentissage portée par Muriel Pénicaud dans le cadre du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir, estimant qu'elle est 'dangereuse' pour les territoires et pointant du doigt notamment le changement de modèle économique de l'apprentissage. La moitié des CFA seraient susceptibles de fermer ou d'être restructurés, alertent-elles.

Pour le ministère du Travail, le système actuel conduit à subventionner des places vides. D'où cette nouvelle mesure du financement au contrat. Un contrat signé = un financement. Les régions n'apprécient pas non plus le fait que les branches professionnelles vont déterminer le coût de chaque diplôme en fonction des bassins d'emploi et des besoins des entreprises : c'est en tout cas ce qui ressort des annonces. Les responsables des branches se font relativement discrets à ce sujet, notamment ceux de l'hôtellerie-restauration. Ils ne s'expriment pas, par exemple, sur la nouvelle cotisation alternance, qui remplacera la taxe d'apprentissage et le 1 % formation et sera collectée par l'Urssaf. Les régions grondent aussi contre la suppression des exonérations de taxe d'apprentissage pour les plus petites entreprises. À nouveau, silence radio du côté des CHR.


Sylvie Soubes