RETOUR


Cinq conseils, aider son organisme à survivre vacances Noël

par Pierre Berthet le 25-12-2018

 Cinq conseils pour aider son organisme à survivre aux vacances de Noël.

ALIMENTATION Entre les réveillons du Noël et ceux du nouvel an, les fêtes de fin d'année mettent souvent votre corps à rude épreuve, voilà comment essayer de s'en remettre...

Oihana Gabriel  Publié le 25/12/18 à 10h05 — Mis à jour le 25/12/18 à 10h05  -20 Minutes.

Foie gras, saumon, chapon, fromages, gâteaux... A Noël, nos estomacs sont mis à rude épreuve. Voilà pourquoi une petite cure de tox peut être salvatrice. — Pixabay

  • Alors que vous commencez ou venez de finir le marathon de fêtes et ses repas gras, il n’est plus temps de regretter cette troisième part de foie gras ou cette bûche au chocolat.
  • Mais vous pouvez encore prendre quelques réflexes sains pour remettre votre organisme dans le bon chemin.
  • Manger léger, se réhydrater et faire un peu d’exercice, la nutritionniste Corinne Chiche portiche-Ayache nous a livré ses quelques conseils.

Vous avez l’impression de transpirer le vin ? Votre estomac est à la peine pour digérer le combo saumon-chapon-patates-fromages-bûche ? Une fois par an, vous avez le droit de vous lâcher. Reste qu’on peut tout de même donner un coup de pouce à son organisme pour survivre aux multiples réveillon(s) de Noël. Avant d’attaquer la nouvelle vague de gras et d’alcool, 20 Minutes ont glané cinq conseils auprès de Corinne Chicheportiche-Ayache, médecin nutritionniste, pour vous aider à redevenir raisonnable. Manger, mais léger « Pendant les réveillons, ce qui va être le plus pesant, ce sont les excès d’aliments gras et sucrés et l’alcool qui vont beaucoup mobiliser notre organisme, introduit la nutritionniste. D’autre part, on mange trop sur une période trop courte. » D’où la réponse drastique de certains, qui choisissent d’oublier toute nourriture terrestre pendant un jour ou deux pour relancer leur organisme. Son conseil ? « Manger léger plutôt que jeûner. Et écouter sa faim. Si on a fait un dîner copieux, on va naturellement avoir envie de limiter les quantités. » Astuce de sioux, quand vous vous mettez à table, n’hésitez pas à mastiquer lentement. Déguster plutôt qu’avaler gloutonnement vous aide d’une part à digérer sereinement, d’autre part à avoir l’impression d’être repu plus vite. Oubliez les restes. Si vous avez eu l’immense chance de régaler la famille entière dans votre accueillant chez vous, vous risquez d’être aussi l’heureux bénéficiaire de quantité de restes. Certes délicieux, qui feraient un parfait dîner post-fêtes… « Je recommande aux personnes qui reçoivent de donner tout ce qui reste parce que si on prolonge les excès d’un soir par des toasts au foie gras le lendemain, on risque de continuer à stocker », avertit Corinne Chicheportiche-Ayache. Petit post-it mental donc : faire des doggy-bags pour les invités du réveillon. Si vous avez des restes en quantité, vous pouvez également les offrir à des voisins ou des personnes dans le besoin. Sinon, n’hésitez pas à congeler les aliments qui peuvent l’être. Ils pourraient faire votre joie une fois votre corps remis d’aplomb.

Légumes et fruits en priorité Si la vue d’une tranche de foie gras ou de rôti vous écœure, vous pouvez raisonnablement vous dire qu’une petite cure de légumes vous sauvera de l’indigestion. A l’assaut des légumes et fruits, donc ! Sous forme de soupe, velouté, bouillon et jus, ils vous permettront en plus de vous réhydrater. C’est le moment de tester les centrifugeuses, extracteurs de jus, blenders chauffants et autres déclinaisons de robots-cuisiniers offerts par belle-maman. Ou alors les cuire à la vapeur. « On ne rajoute pas une tonne de gras, genre crème fraîche ou lard dans la soupe ou huile d’olive dans la poêle, ajoute la médecin. Les artichauts, céleris, radis noir, choux sous toutes leurs formes et poireaux sont les légumes qui ont le plus de propriétés détoxifiantes. ». En bonus, les herbes aromatiques apporteront saveur et vitamines à vos plats végétariens. De même, les fruits et jus de fruits seront vos alliés, riches en fibres (qui ralentissent la vitesse d’absorption des glucides), vitamine C (qui stimule les défenses immunitaires) et antioxydants (qui protègent des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers), ils vous aideront à épurer votre organisme. « Surtout les plus antioxydants, comme la goyave, la grenade, les agrumes, l’ananas et les fruits rouges », reprend la nutritionniste. Qui conseille également de compléter ce régime végétarien par « des yaourt enrichis en ferment lactique qui vont aider au bon confort digestif ».

Eau, tisane et jus de citron Troisième mot d’ordre : se réhydrater. Surtout si vous avez un peu abusé du champagne pendant le réveillon. Dites adieu à l’alcool et éloignez-vous également des sodas, beaucoup trop sucrés… « Il est conseillé de boire environ 2 litres d’eau par jour, qui peuvent prendre la forme de thés, verts de préférence car très antioxydants ou des tisanes, plutôt bonnes pour le foie », reprend la nutritionniste. Vous pouvez siroter certaines tisanes toutes faites aux noms aguicheurs (Bien-être du foie, Confort intestinal, Infusion détox, Digestion légère…) ou vous lancer dans des décoctions à base de chardon-marie, romarin, fenouil, anis étoilé. « Quand on a un petit inconfort digestif, on peut dès le lever avant son petit-déjeuner mettre un peu de jus de citron, au goût acide mais aux propriétés alcalines, dans de l’eau chaude ou froide », souligne Corinne. Qui avertit que si on est un adepte de l’eau gazeuse, mieux vaut choisir celles qui contiennent peu de sels (Perrier, Salvetat…). Enfin, si vraiment vous sentez que le dîner lourd a du mal à passer, tentez le comprimé de citrate de bétaïne, médicament contre les troubles digestifs et ballonnements, le soir avant de vous coucher. Reprendre le sport Pas facile de résister à l’appel de la sieste quand on a la peau du ventre bien tendue… Et pourtant, la balade digestive vous fera beaucoup plus de bien que de somnoler devant le film familial de Noël. « Il est conseillé de sortir, de s’aérer, de respirer, de décrasser l’organisme pendant la digestion, qui dure 24h maximum », assure la nutritionniste. Un peu d’exercice ou un petit jogging pour les plus courageux vous aideront à surmonter ce marathon de repas gras (et à retrouver bonne conscience). Et comme le Nouvel An et ses bonnes résolutions se rapprochent à grand pas, on peut profiter des vacances de Noël pour se remettre au sport…


Santé

Comment prendre soin de son foie après les fêtes?