RETOUR


Comment TripAdvisor oriente-t-il le choix clientèle étrangère ?

par webmaster le 13-06-2018

Comment TripAdvisor oriente-t-il le choix de la clientèle étrangère ?


mardi 12 juin 2018 12:02 – L’hôtellerie - restauration






Paris (75) Pouvoir trouver les meilleurs endroits où manger, c'est la promesse affichée par TripAdvisor, qui référence plus de 4,3 millions de restaurants en France, de la cuisine de rue à la gastronomie. En fonction de leur classement, les restaurateurs voient leur fréquentation étrangère s'envoler.





'En 2016, année de notre ouverture, 80 % de nos clients étaient d'origine étrangère. Trois mois après avoir lancé Les Apôtres, nous étions, en effet, en tête du classement TripAdvisor. Aujourd'hui, nous sommes à parité avec la clientèle française, sans doute parce que les étrangers sont moins nombreux l'hiver à Paris. Nous étions dans l'expectative quant aux avis et classements sur Internet. Force est de constater que l'impact est fulgurant. Nous avons eu peut-être une centaine de nationalités : des Koweïtiens, des Mongols... Nous avons tenté de traduire les menus en quatre langues avant de renoncer : c'était trop compliqué à gérer. Nous expliquons la carte à chaque table, en anglais, quitte à montrer les photos des plats sur une tablette', s'enthousiasme Roland de Saint Blancard, 32 ans, qui dirige, avec ses deux frères, le restaurant Les Apôtres de Pigalle (Paris, XVIIIe), actuellement second du classement TripAdvisor sur 15 139 restaurants référencés à Paris. L'ancien de Glion reconnait demander à ses clients, lorsqu'il les raccompagne, de poster un avis pour entretenir ce classement : il dispose désormais de nombreuses anecdotes sur les étrangers.
 
Une clientèle étrangère détendue et agréable 

À Nice (Alpes-Maritimes), au 6 avenue du Roy, chez Polly and Cie, Anthéa Malebequi confirme que sa place de n°2 sur 1 605 restaurants niçois continue à impacter l'origine de ses visiteurs : 'Dès que nous sommes montés dans le classement, notre clientèle est devenue étrangère à 30 %. Nous recevons beaucoup d'Asiatiques ce qui peut parfois compliquer l'organisation : ils aiment goûter à tous les plats alors il faut de la place sur les tables et bien se préparer car ce n'est pas simple de sortir toute la carte d'un coup. Nos plats sont faits à la minute. Les étrangers sont une très belle clientèle, ils sont détendus, agréables !'

À Bordeaux, au Pressoir d'Argent, le restaurant gastronomique du Grand Hôtel de Bordeaux, n°4 des meilleurs restaurants de la ville, la clientèle étrangère est fidèle au rendez-vous. 'Nous faisons partie du groupe anglo-saxon Intercontinental et le nom de Gordon Ramsay attire naturellement la clientèle étrangère, se réjouit-on place de la Comédie. 


À La Madeleine, commune limitrophe de Lille, Stéphanie de Meyer concède que la seconde place du classement a pu changer la donne. 'Depuis que nous occupons cette place, nous avons au moins 3 tables sur 14 occupées par des étrangers. Encore faut-il être sur leur route. Le Thalys nous amène directement la clientèle anglaise de Londres. Nous avons commencé à mesurer l'arrivée des Britanniques et des Néerlandais, lorsque la plateforme a changé son algorithme et nous a propulsé deuxième meilleur restaurant lillois. Le volume d'avis n'était plus le premier critère de la note globale', explique la restauratrice qui se réjouit de que les Anglo-Saxons dépensent statistiquement toujours plus que le ticket moyen.

 

#Etrangers #TripAdvisor #ClassementInternet #AntheaMalebequi #PollyAndCie #Nice #Bordeaux #Paris #PressoirDArgent #LesApotresDePigalle #LaMadeleine #Lille #RolandDeSaintBlancard #StephanieDeMeyer #GordonRamsay #Glion #Marseille #OBidul

https://www.lhotellerie-restauration.fr/GDataMLHR/francois.pont/photoprofil/10274_1_65.jpg
Francois Pont





Je refuse près de 200 personnes par soir

À Marseille (VIe), O'Bidul, le restaurant de Fabrice Bazin, navigue dans le top 3 des meilleurs restaurants de la ville. 'J'ai été premier du classement pendant presque quatre ans, mais mon restaurant de 16 places est en réalité très proche de la table d'hôtes. Je suis seul pour le service et la cuisine. Comme je ne veux pas renouveler les tables, je suis complet au moins une semaine à l'avance. Ma clientèle locale le sait et s'organise pour réserver, mais pas les étrangers. Alors, je refuse 30 personnes au déjeuner et près de 200 par soir', regrette de sa voix douce Fabrice Bazin.