RETOUR


Livre. Un arbre, un jour .....Karine Lambert

par webmaster le 10-05-2018

« Un arbre, un jour... », Karine Lambert: l'avis de notre communauté de lecteurs

SORTIE « Un arbre, un jour... » de Karine Lambert sort chez Calmann-Lévy le 2 mai 2018 (17,50€, 220 p.). Notre communauté vous donne son avis sur ce roman.

Ecrit par la communauté


— 
   
« Un arbre, un jour... » par Karine Lambert chez Calmann-Lévy (17,50€, 220 p.).
« Un arbre, un jour... » par Karine Lambert chez Calmann-Lévy (17,50€, 220 p.). — Calmann-Lévy/20 Minutes

Les lectures coups de cœur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre. Aujourd'hui, « Un arbre, un jour... » par Karine Lambert chez Calmann-Lévy (17,50€, 220 p.).

Amandine, contributrice du groupe de lecture 20 Minutes et blogueuse, vous donne son avis sur Un arbre, un jour… de Karine Lambert.

Ma citation préférée :

« Ils semblent entretenir avec le bonheur une relation particulière, ne pas savoir comment l’apprivoiser. »

Pourquoi ce livre ?

Parce ce que grâce à ce conte, on philosophe au pied d’un arbre avec l’auteur sur la vie, sur la mort, sur l’amour.

Parce que prendre de la hauteur, changer de point de vue du haut des trente-deux mètres d’un platane, ça peut être bénéfique.

Parce que cette construction de roman avec l’alternance de visions de personnages semble marcher à tous les coups. Ici on rajoute un pictogramme arbre pour faire parler celui-ci.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Un platane trône au milieu de la place d’un village de Provence. Il observe ses habitants. Les humains sont des êtres bien complexes se dit-il. Quand on veut le couper, ça chamboule tout le monde et on s’unit contre ce projet.

Les personnages. Un petit prince qui pose des tas de questions, deux sœurs fusionnelles très âgées, une aidante barman, une amoureuse abandonnée, un perpétuel indécis, un cantonnier qui veut bien faire, un étranger saisonnier. Et un dernier personnage farfelu, un platane qui pense.

Les lieux. L’arbre majestueux, plus qu’un décor, devient un pilier. Il incarne la stabilité à laquelle on aspire autour de lui.

L’époque. Le 21 mars, l’arbre sera abattu. Mais c’est sans compter sur le mouvement « Touche pas à mon platane ». S’unir pour cette cause permet de créer des liens entre les personnages, de sortir de leur solitude et d’arrêter de se regarder le nombril. Au final tout le monde reprend une bouffée d’oxygène.

L’auteur. Karine Lambert est une romancière et photographe belge de tout juste soixante ans. Ses clichés comme ses mots racontent ce qui la touche. L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes a remporté en 2014 le Prix Saga Café qui couronne le meilleur premier roman belge.

>> Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez ici.

Ce 2min' a été préparé en prenant une bouffée d’oxygène par Amandine Roulland : Pionnière de 20minBooks. Retrouvez son blog ici.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

>> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de 20 Minutes en chroniquant vos livres préférés